Étape 1
Étape 2
Étape 3
Étape 4
Étape 5

1. Dans votre chambre

A l’heure convenue, vous serez attendu dans l’unité ...
A l’heure convenue, vous serez attendu dans l’unité chirurgicale après être passé par l’accueil  pour vous inscrire.

Vous serez muni d’un bracelet avec vos coordonnées et identité.

Selon la chirurgie, une partie de votre corps aura été « préparée ».  En pré hospitalisation, de petites flapules de désinfectant sont distribuées. Elles vous serviront à vous laver la veille et le matin de l’intervention pour décontaminer la peau et minimiser les risques d’infection. Si besoin, la partie de votre corps à opérer sera tondue  à votre arrivée et « emballée »  dans un drap. Le rasage est interdit afin d’éviter des microtraumatismes in loco qui attirent les bactéries.

Au moment où l’infirmière vous apporte la pré narcose, enfilez la blouse d’opéré, et installez-vous confortablement dans votre lit.

Une brancardière vous accompagnera au bloc opératoire.

A votre arrivée, infirmière et médecin vous accueilleront dans les meilleures conditions de confort et de respect de l’intimité.

Une « checklist » sera réalisée avant toute procédure afin de valider votre identité et toutes les informations renseignées dans votre dossier.

Étape 2

2. Le bloc opératoire :

Le bloc comprend 7 salles ...
Le bloc comprend 7 salles d’opération et 2 salles d’endoscopie. Chacune est équipée du matériel et dotée du personnel formé à tout type d’intervention.
Étape 3

3. La salle de réveil :

La salle de réveil vous accueille ...
La salle de réveil vous accueille sous monitoring et oxygénation après chaque anesthésie. Le personnel s’y inquiète de votre confort dans une atmosphère calme et réchauffée. Une ambiance musicale et un diffuseur d’huiles essentielles sont à disposition selon les envies.

Lorsque vous validez les critères de réveil, de confort et d’autonomie, l’anesthésiste permet votre retour en chambre.

Cette salle sert parfois de préparation à certains actes pré opératoires : mise en place d’un cathéter veineux ou d’un bloc nerveux …

Étape 4

4. Soins intensifs :

Certains d’entre vous nécessitent ...
Certains d’entre vous nécessitent une surveillance rapprochée en période post opératoire.

Cela peut être dû à une chirurgie longue et compliquée, à une technique d’anesthésie par péridurale, à un état de santé fragile ou à un événement indésirable qui serait arrivé pendant l’opération.

Cette surveillance équivaut au monitoring appliqué pendant l’anesthésie et à une plus grande disponibilité du nursing. La continuité des soins y est assurée par un membre de notre service.

Cette information vous sera  évidemment communiquée en visite pré opératoire quand elle est prévisible.

Etant donné la complexité des pathologies et des soins, les périodes de visite sont limitées. Il est demandé aux familles de respecter ces horaires : 13H15 à 14H00 et 18H30 à 19H15.

Étape 5

5. Hospitalisation de jour :

Certains actes chirurgicaux peuvent s’envisager...
Certains actes chirurgicaux peuvent s’envisager de manière ambulatoire. Le trajet en consultation pré opératoire et la mise au point seront en tout point identiques à ceux prévus en hospitalisation classique.

L’entrée à l’hôpital sera programmée quelques heures avant le moment prévu de l’opération pour vous donner le temps de passer par le bureau d’inscriptions. Vous serez attendu dans l’unité de jour chirurgicale au niveau +1 de la nouvelle aile ou le nursing vous préparera à l’intervention et vous dispensera la pré narcose.

Avant d’envisager votre départ à la maison, vous devrez valider un certains nombres de critères. C’est le chirurgien et l’anesthésiste qui viendront vérifier que vous être apte au retour.

Vous serez sous surveillance un minimum de 5 heures après l’induction de l’anesthésie générale ou le début de la rachi anesthésie et 2 heures après une sédation.

Lors de son passage, le chirurgien fera vos certificats et papiers d’assurance ainsi que les ordonnances pour les antalgiques et le rendez-vous en consultation le cas échéant. Préparez vos questions !

L’anesthésiste, lui, vérifiera que vous êtes  parfaitement autonome. C’est-à-dire que vous devrez pouvoir boire et vous réalimenter même sommairement sans nausées ou vomissements incoercibles, vous lever sans avoir la « tête » qui tourne, être confortable au niveau du site opératoire, avoir uriné (en cas de rachi anesthésie ou d’intervention à proximité du tractus urinaire)  et surtout être accompagné d’un adulte responsable pendant le 24 heures qui suivent. En aucun cas, vous ne pourrez conduire votre véhicule.

Le lendemain, vous serez recontacté par téléphone afin de juger votre confort et votre satisfaction dans le but de parfaire notre prise en charge.

Haut de page